Emplacements
Sélectionner un campus
Plus Cacher
Le Cordon Bleu
  1. Sélectionner un campus
    • Sélectionner une catégorie
      • Choisir un cours
        • Selectionner
          Je suis
        • Choisir une date
          • Nombre de places
              Vérifier la sélection
              • Campus:
              • Catégorie:
              • cours:
              • Date:
              • places:
              Ajouté à la mallette
              • cours:
              Une erreur est survenue

              Procéder au paiement

              Découvrir les programmes

              Campus
              Profil
              Plus Cacher

              Rebecca Disini - Le Grand Diplôme 2016

              Rebecca Disini Le Grand DiplômeRebecca Disini a obtenu son Grand Diplôme en 2016. Après avoir réalisé obtenu le Diplôme de Cuisine à Londres en 2001, Rebecca a décidé de poursuivre l’aventure à Paris pour réaliser son Diplôme de Pâtisserie. Ses études au Cordon Bleu lui ont permis de vivre dans 7 pays différents. Aujourd’hui Rebecca possède sa propre pâtisserie appelée « Ooh la la ! » et est également « responsable de la stratégie culinaire » pour Monde Nissin.

              Interview de Rebecca Disini

              Qu’est-ce qui vous a poussé à entreprendre des études dans ce domaine ?

              L’art et la cuisine me sont très naturels car j’ai toujours aimé avoir les produits frais des fermes de mes grands-parents à portée de main et je tiens de ma mère un amour pour tout ce qui est beau.


              La cuisine a toujours été une manière de m’exprimer ; je trouve que c’est la toile la plus naturelle pour exprimer ma créativité.

              Quel est le meilleur souvenir de votre aventure à l’institut Le Cordon Bleu Paris ?

              Je n’aurais jamais imaginé que je devrais battre chaque jour les œufs à la main jusqu’au niveau supérieur et que les batteurs électriques seraient réservés aux instructeurs. Cela m’a appris qu’il n’est pas de meilleure pratique que de tout faire à la main car, en pâtisserie, il n’y a pas de raccourci. Parfois, je ne pouvais plus battre les œufs en neige ferme parce que j’ai été opérée de la main il y a dix ans, mais j’ai tenu bon. Les chefs me disaient « continue, continue... », et je continuais. Je n’ai gâché aucun œuf, j’ai survécu, et je venais toujours à bout de mes missions quotidiennes. Il n’y a rien de tel que de voir que tous nos efforts finissent par payer et donnent de délicieux macarons.

              Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours professionnel ?

              Après Le Cordon Bleu Londres, j’ai travaillé comme chef pour le Haut Commissariat britannique à Singapour. J’ai cuisiné pour des dignitaires et des responsables politiques. L’un des visiteurs les plus réguliers était Lee Kwan Yew, le Premier Ministre de Singapour. Ensuite, j’ai travaillé en Malaisie pour Unilver Foodsolutions en tant que responsable des régions Asie, Afrique et Moyen-Orient et j’ai réalisé des benchmarks produits pour des marques comme Calve, Knorr, Walls, Carte d’Or, Best Foods et Lipton. Après ce poste, je suis allée en Thaïlande pour le poste de responsable innovation pour Newly Weds Foods Asia-Pacific, le leader mondial des mélanges d’assaisonnement et d’enrobage, qui fabrique des produits pour l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie (vendus dans des supermarchés tels que Waitrose, Sainsbury’s, Whole Foods, etc.). Depuis que j’ai obtenu mon Grand Diplôme à Paris, je suis responsable de la stratégie culinaire pour Monde Nissin. Je travaille sur le développement en Asie de Quorn, une alternative à la viande. J’ai aussi lancé mon propre projet de pâtisserie sous le nom de Ooh la la! by Rebecca Disini.

              Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants ?

              Préparation, anticipation et réalisation sont les maîtres mots à respecter au quotidien. Choisir de devenir chef cuisinier et/ou chef pâtissier exige beaucoup d’implication, de passion et de précision. Il faudra persévérer et faire de nombreuses tentatives car il n’y a pas beaucoup de gens qui comprennent à quel point notre métier demande de l’engagement. Pour atteindre la perfection au quotidien, il faut sans cesse se dépasser.

              Où vivez-vous maintenant ? Pouvez-vous décrire votre nouvelle vie dans ce pays ?

              Actuellement, je vis à Manille, aux Philippines. Mes études au Cordon Bleu m’ont amenée à vivre dans 7 pays différents en près de 20 ans et je pense qu’il est temps de retrouver mes racines, de promouvoir l’alimentation saine et de réjouir les sens de ceux qui goûtent mes pâtisseries. J’ai toujours adoré les pâtisseries françaises et j’aimerais qu’il y en ait plus aux Philippines.

              Quels sont vos projets d'avenir ?

              L’un de mes objectifs actuels est de toucher les habitants d’Asie. Mon travail sur Quorn et son déploiement en Asie m’aidera à prêcher la bonne parole sur les alternatives saines. J’ai plusieurs casquettes... Côté pâtisserie, j’envisage d’élargir mon activité et de produire davantage d’entremets.

              En savoir plus

              TOP