Emplacements
Sélectionner un campus
Le Cordon Bleu
  1. Sélectionner un campus
    • Sélectionner une catégorie
      • Choisir un cours
        • Selectionner
          Je suis
        • Choisir une date
          • Nombre de places
              Vérifier la sélection
              • Campus:
              • Catégorie:
              • cours:
              • Date:
              • places:
              Ajouté à la mallette
              • cours:
              Une erreur est survenue

              Procéder au paiement

              Découvrir les programmes

              Campus
              Profil

              Portrait de Camilia Baquero Rojas - Grand Diplôme 2012

              Camilia Baquero Rojas ancienne étudianteUne fois son diplôme d’ingénieur en génie industriel en poche, Camilia Baqueros Rojas a quitté Bogotá pour Le Cordon Bleu Paris afin de réaliser son rêve : étudier la cuisine et la pâtisserie. Elle a obtenu son Grand Diplôme en 2012. Elle est ensuite rentrée à Bogotá en 2013 pour lancer son projet personnel, la production de mini-desserts et d’assortiments sucrés pour toute sorte d’évènements. Son projet évoluant, Camilia a ouvert un café dans l’un des quartiers animés de Bogotá.

              Interview de Camilia Baquero Rojas

              Comment vous êtes-vous tournée vers la pâtisserie ?

              Pendant mon enfance, je passais tout mon temps en cuisine avec mes grands-mères. Elles aimaient toutes deux des choses très différentes : j’ai donc pris goût pour la cuisine et pour la pâtisserie. Les repas en famille étaient toujours un grand moment de partage pendant lesquels tout le monde se retrouvait sans penser au travail.

              Quel meilleur souvenir gardez-vous de votre aventure à l’institut Le Cordon Bleu Paris ?

              Le meilleur souvenir que je garde de mon passage au Cordon Bleu fut la visite du marché de Rungis. Ce fut l’une de mes activités préférées. J’aime cuisiner, faire de la pâtisserie et également faire mes courses au marché.

              Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel en quelques mots ?

              Après avoir reçu mon diplôme j’ai fait un stage chez Carl Marletti et ensuite je suis allée chez le Chef Poitevin aux Champs-Élysées. Quand j’ai fini mon stage au Jules Verne, j’ai dû rentrer chez moi et j’ai commencé à travailler sur mon propre projet. J’ai travaillé en même temps comme sous-chef exécutif au Wine and Food Festival où j’ai rencontré les organisateurs de ce festival avec qui je travaille de temps en temps. Dès juillet 2013, j’ai mis tous mes efforts dans mon projet de pâtisserie : Camilia Pâtisserie.

              Quand et comment l’aventure Camilia Pâtisserie a-t-elle commencé ?

              J’ai fait un stage chez Carl Marletti où j’ai eu l’opportunité de voir de près toute la production et la démarche d’une pâtisserie. J’avais une très belle relation avec le Chef Marletti, qui m’a encouragé à poursuivre mes projets d’entreprenariat. Une fois rentrée en Colombie, j’ai testé tout ce que j’avais appris. Je vendais mes produits à mes proches et, six mois plus tard, j’ai pris la décision d’ouvrir ma propre entreprise et de devenir chef pâtissière avec le soutien de mes parents. J’ai débuté avec une employée et maintenant, après 2 ans et demi, nous sommes quinze personnes. Nous travaillons pour mes deux boutiques, mais nous nous occupons également de nombreux évènements.

              Café Camilia Baquero Rojas Bogota

              Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants cuisiniers / pâtissiers ?

              Profitez de l’expérience pendant vos études, allez vous promener sur les marchés, découvrir les restaurants de Paris pour développer votre goût. Participez à toutes les activités de l’école et saisissez l’opportunité d’être assistant car cela est très enrichissant. Enfin, soyez très attentif à tout ce que les Chefs vous enseignent.

              Pouvez-vous nous décrire votre nouvelle vie en Colombie ?

              Toute ma vie tourne autour de la pâtisserie : c’est ce que j’aime faire. J’ai encore beaucoup à apprendre pour continuer à développer ma pâtisserie. Tous les jours, je suis la première arrivée et la dernière partie, il faut absolument être passionné.

              Qu’envisagez-vous maintenant pour la suite ?

              Pour la suite, j’ai un projet de boulangerie grâce auquel je souhaite agrandir la gamme de produits que nous proposons.

              En savoir plus

              TOP