Emplacements
Sélectionner un campus
Le Cordon Bleu
  1. Sélectionner un campus
    • Sélectionner une catégorie
      • Choisir un cours
        • Selectionner
          Je suis
        • Choisir une date
          • Nombre de places
              Vérifier la sélection
              • Campus:
              • Catégorie:
              • cours:
              • Date:
              • places:
              Ajouté à la mallette
              • cours:
              Une erreur est survenue

              Procéder au paiement

              Découvrir les programmes

              Campus
              Profil

              Rencontre avec Patricia Lombardi, Grand Diplôme 2009

              Patricia LombardiNous avons rencontré Patricia Lombardi, ancienne étudiante du Grand Diplôme de l’institut Le Cordon Bleu Paris en 2009. Elle a ouvert, il y a 5 ans, sa pâtisserie « Le P’tit Café » dans le quartier d’Ipanema à Rio de Janeiro. Aujourd’hui, le succès est au rendez-vous puisque Patricia s’apprête à ouvrir une nouvelle boutique. Elle nous confie également son envie de venir au nouveau campus de Paris afin d’y faire une nouvelle spécialisation. Nous lui avons posé quelques questions.

              7 questions à Patricia Lombardi

              Comment vous êtes-vous tournée vers la pâtisserie ?

              J'ai toujours aimé cuisiner, mais je n’avais jamais eu d'expérience en pâtisserie.
              Après avoir terminé mes études et reçu un diplôme d’une école de gastronomie à Rio de Janeiro, je suis venue à Paris pour me spécialiser et apprendre les techniques du Cordon Bleu. C’est ainsi que j’ai commencé à aimer la pâtisserie et toutes ses techniques. De plus, la pâtisserie nécessite un sens du détail que j’apprécie beaucoup. Après avoir étudié à l’institut Le Cordon Bleu Paris, j’ai découvert ce que je voulais faire pour le reste de ma vie.

              Quel meilleur souvenir gardez-vous de votre aventure à l’institut Le Cordon Bleu Paris ?

              Chaque jour était inoubliable et notamment les jours de voyage où nous avons découvert les marchés locaux et le grand marché de Rungis qui fournissent la ville de Paris.
              Je garde également un souvenir particulier des Chefs : nous pouvions sentir l'amour qu'ils avaient pour leur métier et pour l’enseignement. D’autres moments incroyables furent les merveilleuses leçons de sculpture en sucre et en chocolat. Enfin, un autre jour mémorable fut un évènement spécial : un cocktail au Petit Palais auquel j'ai eu l'honneur de participer.

              Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel en quelques mots ?

              Avant d'aller à Paris, je travaillais dans les cuisines de certains hôtels à Rio de Janeiro. Après avoir terminé le Grand Diplôme, j’ai eu la chance, grâce à l’école, de pouvoir travailler dans la cuisine du grand pâtissier Pierre Hermé. Ce fut une expérience merveilleuse grâce à laquelle j’ai pu apprendre beaucoup de choses que j'utilise encore aujourd'hui dans mon café.

              Quand et comment l’aventure du Le P’tit Café a-t-elle commencé ?

              Après avoir terminé les cours à Paris, je suis retournée au Brésil car je voulais ouvrir une pâtisserie afin de mettre en pratique tout ce que j'avais appris en France. Un an après mon retour, j'ai ouvert mon café « Le P’tit Café » et je suis très heureuse de pouvoir partager un petit goût de Paris avec mes clients.

              Le P'tit Café

              Pouvez-vous nous décrire votre nouvelle vie à Ipanema ?

              Le P'tit Café a déjà cinq ans aujourd'hui. Chaque jour, je mets en pratique tout ce que j'ai appris et je crée de nouvelles recettes. Je refais aussi des recettes apprises à l’institut Le Cordon Bleu : elles marchent très bien ici.

              Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants pâtissiers ?

              Je leur dirais qu’ils s’apprêtent à vivre une expérience incroyable.
              Je leur dirais aussi de prendre tout ce qu'ils peuvent des enseignements des Chefs qui ont beaucoup de choses à transmettre. Pendant leur temps libre, il est important de visiter les pâtisseries de la ville, d’essayer de nouvelles choses et d’aller au marché pour chercher des ingrédients. Ensuite, je leur conseillerais d’étudier les recettes chez eux pour être plus performant en classe, pour pouvoir enlever tout doute et pour mieux apprendre.

              Qu’envisagez-vous maintenant pour la suite ?

              Aujourd'hui, je suis très heureuse et accomplie avec ma pâtisserie. Nous sommes d’ailleurs en cours d’ouverture d'une nouvelle boutique. À travers mes gâteaux, je souhaite transmettre à ceux qui les mangent tout l´amour de la pâtisserie que l’on m’a enseigné au Cordon Bleu.
              J'espère également retourner bientôt au nouvel institut de Paris pour faire un autre cours de spécialisation.

              Actualités

              En savoir plus
              En savoir plus
              En savoir plus
              TOP