Emplacements
Sélectionner un campus
Le Cordon Bleu
  1. Sélectionner un campus
    • Sélectionner une catégorie
      • Choisir un cours
        • Selectionner
          Je suis
        • Choisir une date
          • Nombre de places
              Vérifier la sélection
              • Campus:
              • Catégorie:
              • cours:
              • Date:
              • places:
              Ajouté à la mallette
              • cours:
              Une erreur est survenue

              Procéder au paiement

              Découvrir les programmes

              Campus
              Profil

              Juliette Ju, styliste culinaire

              Juliette Ju, styliste culinaireJuliette Ju, ancienne étudiante de l’institut Le Cordon Bleu Paris a terminé son Grand Diplôme en 2003 et a ensuite travaillé dans des établissements étoilés. Un jour, alors qu’elle travaillait en tant que chef de partie au restaurant Ze Kitchen Galerie à Paris, son chef, William Ledeuil lui a proposé de collaborer sur son livre La cuisine de William Ledeuil. C’est ainsi que Juliette Ju s’est lancée dans le stylisme culinaire, nous lui avons posé quelques questions à ce sujet.

              Styliste culinaire, exercez votre créativité

              En quoi consiste le métier de styliste culinaire ?

              stylisme culinaireEn tant que styliste culinaire, on donne de la valeur au plat, on le sublime. On travaille le dressage, la décoration pour révéler la beauté du plat. C’est un métier très visuel où il faut donner envie au consommateur.

              Je travaille avec le directeur artistique du client qui me briefe avant le tournage ou la séance photo et qui encadre la réalisation le jour J. Ce jour venu, je travaille avec des photographes pour la réalisation des campagnes. Il existe aussi des stylistes culinaires qui font également de la photographie. Avant de réaliser le shooting, bien souvent il m’est demandé de réaliser la recette, de faire les courses, de rassembler la décoration, de choisir un décor. Je dois me procurer les matières et matériaux et soumets ensuite mes idées au client. Un shooting/tournage va donc demander, en amont, énormément de préparation. Il faut beaucoup de patience et de précision pour faire ce métier. En général, en une journée de travail on réalise 3 à 4 photos pour les marques et leur communication publicitaire. Pour la presse, on peut aller jusqu’à 7 à 8 photos par jour car ce sont davantage des photos d’ambiance. Être styliste culinaire demande aussi beaucoup de créativité et un fort côté artistique (choix des décors, disposition des plats).

              Comment vous est venue l’envie de devenir styliste culinaire ?

              C’est simple, j’aime les choses jolies, précises. J’ai toujours voulu faire un métier qui mêle l’artistique et le culinaire. Je me suis donc renseignée sur le métier de styliste culinaire avant de collaborer avec le chef William Ledeuil. Pour l’histoire, j’étais chef de partie à Ze Kitchen Galerie et ai souhaité arrêter la cuisine et c’est à ce moment que William Ledeuil m’a proposé de collaborer sur son livre. Je suis donc devenue assistante styliste culinaire. Je me suis ensuite lancée à mon compte quand j’ai commencé à avoir ma clientèle.

              Quel a été votre parcours ? Avez-vous fait des études de cuisine ? De stylisme ?

              J’ai fait des études de cuisine et ai notamment suivi Le Grand Diplôme à l’institut Le Cordon Bleu Paris. J’ai ensuite travaillé dans des restaurants étoilés comme Le Bristol, Joël Robuchon, Park Hyatt Paris-Vendôme avant de terminer à Ze Kitchen Galerie. Un petit conseil, il est important de posséder un book de ses créations pour montrer son style aux clients potentiels.

              Y a-t-il un shooting qui vous a particulièrement marquée ?

              Concernant le shooting qui m’a particulièrement marquée, c’est un projet Nespresso® qui m’a particulièrement marquée. J’ai travaillé durant 10h sur une crème brûlée pour obtenir un dégradé de 3 couleurs et ai coulé 300 cafés pour obtenir une mousse parfaite. Il s’agissait d’un projet publicitaire d’affichage. Ce shooting a duré 1 semaine et nous avions loué un plateau. En général les projets durent entre 3 et 5 jours. J’ai, à chaque fois, besoin d’une journée complète de préparation pour me procurer le matériel et imaginer l’univers.

              Existe-t-il une/des formations reconnues qui mènent à ce métier ?

              Non, je ne crois pas à ce jour qu’il existe de formation pour devenir styliste culinaire. Certaines écoles hôtelières font quelques cours de stylisme pour initier au métier, mais n’y préparent pas suffisamment. Je conseille à une personne qui souhaite devenir styliste culinaire d’être formée à la cuisine, j’ai pu constater que près de 70% des stylistes culinaires ne sont pas formés à la cuisine. Il faut impérativement avoir des bases en cuisine pour cette spécialisation.

              photographie culinaire

              Pour quel type de client êtes-vous amenée à travailler ?

              Je travaille beaucoup avec des marques comme Tupperware®, Nespresso®, Harry’s®. J’ai collaboré avec Tupperware® pendant 4 ans sur des livres culinaires, du stylisme publicitaire. J’ai aussi un peu travaillé avec la presse comme Elle Magazine ou encore Modes et Travaux, par exemple. Pour les marques, on travaille davantage sur la mise en valeur du produit (ex : Nespresso®). En revanche, les magazines demandent plus d’investissement sur la décoration, la création d’un univers (ex : Elle à table). Enfin, j’ai travaillé sur les livres Meilleurs Ouvriers de France, les numéros 1 et 2 notamment, ainsi que le livre de William Ledeuil.

              Actualités

              En savoir plus
              En savoir plus
              En savoir plus
              TOP